Après les 10 mois de G.A. dont une partie au Groupement de Pontoise, me voila élève-gendarme à Auxerre. Nous recevons nos "puciers" car nous sommes le premier contingent. Il nous faut tout installer. Au bout d'une semaine, les puciers font un feu d'enfer devant l'entrée du camp. Nous sommes "bouffés à puces". Puis arrivent les choux. . . . . .
Dès jour de notre entrée, nous percevons la solde qui est immédiatement reprise pour les repas, les vêtements et assurances.
2 repas par jour toute la semaine nous mangeons du choux-fleur. L'un d'entre nous décide de faire une pyramide devant les cuisines.
Le colonel arrive, accepte nos revendications et nous n'auront plus de choux-fleurs.
  1° Revendication d'ex-GA, à peine E.G. et pas encore gendarmes. La contestation commence pour moi et me suivra jusqu'à ma retraite.